Auto-edition.com Info en 1 clic
Etre vraiment indépendant Vendre des livres en papier et numériques -->
Le guide de l'auto-édition,
papier et numérique
livres essentiels

Suivant votre niveau
Roman Théâtre Essai

Livres conseillés
Auto-edition.com La boutique
Accès
La boutique 

Auto-edition.com
Menu clarifié 

Cette page appartient à l'Histoire de l'auto-édition. Un jugement au TRIBUNAL de GRANDE INSTANCE de Paris a été prononcé.
Elle reste donc un témoignage. N'hésitez pas à la lire dans ce sens.
Ainsi, elle ne fut pas modifiée... et son manque de clarté peut vous lasser... Page d'accueil, une chronologie et d'autres faits sonr présentés Accueil Affaire.

Stéphane Ternoise, romancier, écrivain vraiment indépendant. Auteur du guide de l'auto-édition, papier et numérique.

arnaque éditeur - droits auteur - compte auteur - liste sites déconseillés questions sur publibook, bookpole, lepublieur (sites qui s'adressent aux auteurs et demandent un paiement contre des prestations)
Avec cette page, vous avez des informations indépendantes (malgré les pressions de PUBLIBOOK) et ensuite vous déciderez si payer pour ce qu'ils (les sites, les prestataires de services...) vous demandent est honnête ou vous vous exclamerez "gare à l'arnaque" (comme le chantait Georges Brassens... mais non c'était au GORILLE)

Pourquoi je parle plus de Publibook que d’autres (autant déconseillés) dans cette page ? Parce que Publibook a essayé de faire retirer l’information ! Donc développements et explications.

Suite à mon édito du WEBZINE GRATUIT de juin 2007, il vous est désormais possible de réagir à ces informations.

Depuis maintenant plusieurs années, vous traiter Publibook d'arnaqueur a écrit Olivier Petot, Directeur de la diffusion, Editions Publibook.
Naturellement, il aurait du demander à la personne responsable des corrections chez Publibook de lui corriger cette phrase, qui plus est, en plus de la faute d’orthographe, il ajoute, encore plus grave, une contrevérité (avec laquelle il veut m’envoyer en prison quand même !).

Et deux syllogismes préciseront ma pensée !

- L’arnaque est interdite en France, Publibook est une société immatriculée en France, Publibook n’est donc pas une arnaque

- Ternoise déconseille aux auteurs de payer un éditeur, Publibook pratique le compte d’auteur (l’auteur paye), Ternoise (moi) déconseille donc Publibook
Juillet 2007, Olivier Petot a-t-il honte de son comportement ?
(le reste de la page est inchangé pour vous permettre de juger)

AUTO-EDITION
formalités
(guide pratique)

Protéger une oeuvre écrite
Différentes formes d'Edition
Pourquoi être aussi éditeur
La composition du texte
Avant l'édition ISBN...
Le choix d'un imprimeur (+ DEVIS GRATUIT)
Formalités légales après l'édition DEPOT...
La vente
Faire soi-même : la réponse (préface d'un livre publié en 1997)
Auteurs références
Histoire de l'auto-édition

Choisir son imprimeur

 DEVIS GRATUIT

Annuaire SITES auteurs auto-edités

 Consulter
 Ajouter votre site

ATTENTION... Arnaques

 Surveillance des pratiques déconseillées
 Sites internet EDITEURS EDITION

DIVERS

Annonces Gratuites
Acheter des livres (nouveautés et anciens)
Prix littéraire
hymne à l'auto-édition (Jacques Brel)
sites partenaires

Stéphane TERNOISE est le créateur du site (11 livres publiés)
Etre indépendant est possible. Il exite même un WEBZINE avec plus de 74 589 abonnés.
WEBZINE qui peut expliquer le monde de l'édition tel qu'il est :
Le Webzine Gratuit
CONTACT Copyright
ACCUEIL www.auto-edition.com


















ATTENTION... : Arnaques, mises en garde, critiques, pratiques douteuses...

Le Robert, pour ARNAQUE, stipule par extension : artifice, tromperie.
Pour bien comprendre cette page, il convient de lire devoirs de l'éditeur dans un contrat d'édition

Dans la marge de gauche, vous avez aussi la page *** Différentes formes d'Edition qui pourra clarifier pour les auteurs néophytes ***

Dès qu'un éditeur (ou prestateur de services laissant croire à l'auteur qu'il est éditeur) demande de l'argent à un auteur, il y'a ARTIFICE, utilisation de la méconnaissance de ce milieu

Vous m'avez souvent demandé des renseignements sur les sites les plus populaires du web :
Sont déconseillés TOUS LES SITES "éditeurs" (ou notés prestataires) qui font payer : publibook, bookpole, lepublieur, manuscrit.com...

Sont déconseillés les éditeurs HORS INTERNET AUSSI qui font payer. Le plus en vogue semble les éditions Bénévent

NE PAYEZ JAMAIS UN EDITEUR (bon, fumer aussi est mauvais pour la santé !...)



Un principe : vous êtes auteur... dès qu'on vous demande de PAYER, posez-vous toujours les questions :
- Est-ce une arnaque ?
- J'ai quoi en contre-partie ? (si vous avez 5 livres pour 400 euros, ça fait 80 euros le livre !

)

Publibook ne conteste AUCUNE DES INFORMATIONS DE CETTE PAGE... mais demande sa suppression !
J'ai revisé leur site, je suis formel : Je REFUSEZ de signez avec eux si j'étais un auteur en quête d'un éditeur.

PUBLIBOOK se prétend "l'éditeur de tous les talents"... mais leur contrat type est un contrat "composition, impression et distribution en vente à distance", facturé 399 euros
Si vous connaissez bien les contrats d'éditeurs (Gallimard, Grasset...) rien que cela doit vous surprendre...
(mais lisez aussi un - prétendu - message transmis par un internaute à Olivier Petot, le titre auto-editions.com - révoltant... d'un type qui se présente comme anonyme et concurrent de Publibook... donc un type qui doit vivre de faire payer des auteurs !... Olivier Petot louant mon "objectivité sans limite"... ne croyait sûrement pas que j'oserais le publier... EH BIEN SI ! Eh même avec une page Ils n'aiment pas auto-edition.com)
Au Petit Futé :
Vous ne m'avez à ce jour signalé aucun point dont vous contestez la réalité.
Comme sur tout média, vous bénéficiez naturellement d'un DROIT DE REPONSE, si vous souhaitez l'exercer, il vous suffit de me l'envoyer
Si vous souhaitez vous opposer au droit d'information, je vous conseille de vivre en Chine par exemple. Pinochet est mort, la lutte contre l'information indépendante continue.
Ils ont un avocat !
Nicolas Sarkozy ne m'a jamais demandé de retirer le moindre de mes commentaires ! Et ces gens-là se le permettent ! Aucun argument mais des menaces d'envoyer un avocat !

Le 15 décembre 2006

nouveau 2007 sarkozy : jenesuispas nicolas sarkozy .fr Je Ne Suis Pas Nicolas Sarkozy avec Le grand discours de Nicolas Sarkozy
15 décembre 2006 :

La page n'est toujours pas supprimée.
Je suis pressé par le Petit Futé pour que les choses avances. Si la page n'est pas supprimée avant la fin de la semaine, vous recevrez un courrier d'avocat. Première phase d'une procédure qui pourra aller plus loin.
Bien cordialement,

Olivier Petot
Editions Publibook
14 rue des Volontaires - 75015 Paris


Avant, il y avait eu une lettre recommandée d'Olivier Petot suite à un premier contact :
29 Novembre Décembre 2006
Je vous demande donc expréssement de supprimer cette page qui nous porte préjudice depuis maintenant plus de 4 années

Signé Olivier Petot, Directeur de la diffusion, Editions Publibook

Des extraits. Pour vous permettre de juger en toute impartialité :
Détail des mails

A l'origine de cette page, Publibook était simplement répertorié en prestataire à éviter absolument.
Leurs contacts et la mésaventure de monsieur Akel ont gonflé cette page !

SUR PUBLIBOOK, donc, novembre 2006, une demande de suppression, même pas modification !, de cette page... Naturellement une demande d'identité a été demandée...
Je peux déjà ajouter : les mails notaient
"Nous sommes aussi une filiale à 100 % du Petit Futé, groupe d'édition reconnu depuis 30 ans (...)
Par ailleurs, vous pourrez convenir que les dirigeants actuels, qui ne sont plus les mêmes, ne peuvent pas êtres tenus pour responsables de faits s'étant produits antérieurement à la reprise de Publibook par Le Petit Futé en mai 2004"

Au sujet de Petit Futé, Donc
Sur France-Inter,
témoignages sur LE PETIT FUTé, d'auditeurs qui prétendent qu'acheter de la pub permet d'obtenir du rédactionnel.
Un livre publié chez Grasset va dans la même direction
Son directeur, Jean-Paul (je sais plus comment) obtient un droit de réponse le 8 décembre à 10h10 et prétend le contraire...


J'ai revisité le site Publibook : Je déconseille TOUJOURS...


HISTORIQUE :

(le 14 juillet 2002 ; certains points sont abordés plusieurs fois dans cette page... par nécessité de clarté vis à vis des internautes non spécialistes du domaine de l'édition )

Cette rubrique : pour que vous n'ayez aucun regret - si vous êtes auteur - après la signature d'un contrat (exigez toujours la notification claire et précise sur le contrat des promesses téléphoniques... renseignez-vous auprès d'autres auteurs, posez des questions, à auto-edition.com bien sûr... si les réponses concordent... vous ne pourrez pas vous plaindre après avoir signé !...)


CETTE RUBRIQUE dérange ! LA PREUVE
PUBLIBOOK s'y attaque (voir, au jour le jour, LE DOSSIER ci-dessous ; publibook s'en prend aussi au calcre pour un article publié dans leur revue Ecrire & Editer n°36 de février-mars 2002 un article très critique sur Publibook intitulé "De la Pensée Universelle à Publibook" : un procès en diffamation où l'éditeur réclame 30.000 euros...)

Pour parodier Renaud - comme ça m'arrive régulièrement en 2002 ! - :
C'est sûrement une victoire de la musique* ou un mail de Jacques Boucher,
qui me feront virer de bord
qui me feront fermer ma gueule...

(Voir : Où c'est qu'j'ai mis mon flingue ? Renaud 1980, album Marche à l'ombre)
--> * au Burkina Faso, début 2002, par l'intermédiaire de SAMI RAMA
Jacques Boucher Président Editions Publibook - voir le mail ci-dessous

« Je m'inquiète pour le jour où,
dans 10 ou 15 ans,
ma fille me demandera :
Papa, tu faisais quoi quand ils ont censuré
la liberté de la presse sur Internet ? »
 
Mike Godwin 

Menacer de procès en diffamation pour interdire toute critique ?(voir mail ci-dessous)
Qui osera utiliser cette technique ?


Arnaque : escroquerie, tromperie...
J'inclus dans la tromperie : susciter de grandes espérances de manière à facturer des prestations au tarif fort
Si un éditeur vous fait des promesses par téléphone qui ne seront jamais tenues et ainsi vous facture d'autres prestations, je dis ARNAQUE...

Ci-dessous quelques observations de l'univers internet - ce qui dérange donc -
Cette page évoluera de vos commentaires... sauf si je vais en prison - comme José Bové ? Les agriculteurs ont le Larzac, les écrivains auront Montcuq ? Au-delà de la surprise, le mail de Jacques Boucher est très instructif, me semble porteur d'un refus de toute critique d'une société, qui visiblement cherche à réaliser des bénédices, ce qui est son droit... mais que dirait-on du site de l'auto-édition s'il ne s'exprimait pas sur un site qui se prévaut de nombreux auteurs ?

Je n'ai pas créé auto-edition.com pour faire plaisir aux éditeurs, et encore moins aux éditeurs adeptes du "compte d'auteur" NI AUX PRESTATAIRES DE SERVICES dnt le coût me semble exorbitant.

Si un éditeur vous propose un a-valoir de 150 000 euros, je comprends votre signature chez lui.
Mais si un éditeur vous réclame de l'argent, qu'au moins vous sachiez que cette pratique est considérée scandaleuse par Jean-Luc PETIT alias Stéphane TERNOISE, qu'au moins un site vous ait mis en garde
Mais vous pensez peut-être - qui plus est si on vous le dit ! - que cet argent va être largement remboursé par les droits d'auteur... si on vous fait miroiter une couverture médiatique digne de Michel Houellebecq, réclamez un a-valoir équivalent !

Eh oui, monsieur Jacques Boucher, je déconseille aux internautes d'utiliser les services de Publibook, j'ajoute être scandalisé quand un auteur m'envoie copie d'un devis de 35000 francs pour Correction orthographique, grammaticale et éditoriale, Illustration de la couverture, Impression de 5 exemplaires de chaque tome (deux tomes ; auteur : François Akel).

Je préfère que Publikook fasse faillite plutôt que recevoir 800 mails d'auteurs désespérés "pourquoi vous ne nous avez pas expliqué que Publibook ce n'est pas de l'auto-édition ?"



Comment ai-je connu PUBLIBOOK ? (C'était peu après la création de ce site...)

Voici quelques mois, une internaute fidèle d'auto-édition.com, alléchée par un site qui se présentait EDITEUR, était surprise de devoir payer des frais

Je répondais immédiatement : si un éditeur vous demande de l'argent : ne signez JAMAIS.

Elle m'a envoyé le contrat d'édition
Effectivement la société est EDITEUR... obtenait 50% des DROITS de l'oeuvre...
Mais l'auteur paye pour devenir membre d'un club , pour obtenir une couverture non standard, pour insérer des photos... et à la fin peut acheter ses livres avec une petite réduction sur le prix public !!! (cet éditeur n'offrait bien sûr aucun livre à son auteur !... Depuis il offre 5 livres... mais à quel prix !)


C'est ainsi que j'ai connu un site que vous avez peut-être reconnu : PUBLIBOOK...dont on me dit alors qu'ils avaient un important budget promotionnel... et peu après des articles dans les journaux présentaient de manière élogieuse le site... j'avais l'impression de lire - presque - une plaquette publicitaire... et le site se gloriflait de nombreux auteurs...
Depuis, des auteurs m'ont contacté pour présenter leur livre sur auto-edition.com (réponse facile : vous n'êtes pas de l'auto-édition, et vous avez payé... je vous refuserai aussi sur livres-sorties.com ... mais je vous accueillerai gratuitement si vous auto-éditez votre prochain livre ou passez par un éditeur qui ne demande pas d'argent...)


Depuis François Akel, écrivain Québécois, m'a contacté, il est en conflit avec PUBLIBOOK...

Pour :
Correction orthographique, grammaticale et éditoriale
Illustration de la couverture
Impression de 5 exemplaires de chaque tome (2 tomes)

Il a payé
45.000 francs français TTC soit 6 867,5 euros
Alléché par des promesses...


Il réclame réparation...
Comment PUBLIBOOK a réussi à obtenir 45 000 francs pour ces prestations ? (ils voyaient déjà un Salman Rushdie Canadien d’origine Libanaise...)



Situation exceptionnelle ? La plupart des auteurs qui payent de telles sommes préfèrent se taire, jurent de ne plus se faire avoir (j'en croise souvent dans les salons du livre...) mais n'osent pas affronter des sociétés... (combien de poètes ont payé des sommes astronomiques aux "éditeurs" - compte d'auteur - après l'argument vous êtes le Rimbaud, le Villon moderne... pour s'entendre dire peu après : votre livre n'a pas trouvé son public...)

Un "éditeur" qui demande de l'argent à l'auteur : c'est sa profession !

Il vit de cet argent... pourquoi perdrait-il du temps à essayer de vendre votre bouquin ? NE SOYEZ PAS NAIFS !... (Charles Pasqua a eu un terrible aphorisme : "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent") trouver des pigeons et beaucoup plus rentable que vendre des livres...



UN MAIL reçu le 13 juillet 2002
From: Jacques Boucher
To:
Sent: Friday, July 12, 2002 3:10 PM
Subject: Diffamation Editions Publibook


Monsieur,

Nous vous mettons en demeure de supprimer dans le deux jours l'article
diffamant concernant Publibook de votre site internet. Le cas échéant, nous
nous verrons dans l'obligation de vous poursuivre devant les tribunaux.

Jacques Boucher
Président
Editions Publibook




MA REPONSE :

Monsieur Jacques Boucher Président Editions Publibook,
                                                            Pour Copie : LE CALCRE - LA DEPECHE DU MIDI - Le Nouvel Observateur - Le Point - L'express-                                                                        Charlie Hebdo - linternaute.com François Akel (auteur en conflit avec Publibook)
                                                                        Copie par fax : MARIANE - FRANCE INTER
 
Reçu ce jour un mail : "demeure de supprimer dans le deux jours l'article diffamant concernant Publibook de votre site internet" (voir ci-dessous)
 
Merci de préciser la page et les mots que vous considérez une diffamation dans les propos www.auto-edition.com
            (vous ne m'interdisez quand même pas le DROIT de donner mon avis sur votre société ?)
 
S'il s'avère qu'effectivement un mot peut être qualifié de diffamation je le retirerai immédiatement...
 
Arnaque signifiant TROMPERIE...
Vous avez réclamé 45000 francs à monsieur François Akel. Je suis en droit de trouver cette méthode scandaleuse... et de le dire... il s'agit de ma liberté d'expression d'écrivain...
voir : http://www.auto-edition.com/arnaques.htm
 
Dans l'attente de vos précisions,
 
Amitiés,
 
Jean-Luc PETIT TERNOISE
BP 17 - 46800 MONTCUQ
Romancier, auteur de chansons, pièces de théâtre 

Précision décembre 2006 : le monsieur Boucher n'est pas allé plus loin... plus tard, des mails m'ont prétendu que Publibook était en situation financière précaire...
Nous convenions que leur faillite serait une bonne chose...
J'en déduis des explications de monsieur Petot que malheureusement un repreneur est alors arrivé.



AUCUN PRESTATAIRE DE SERVICE ALORS ?
NON !
L'auto-édition a besoin d'un imprimeur (relier des photocopies ou faire fabriquer cinq livres n'est pas sérieux)
J'ai accepté de placer un devis gratuit sur ce site car l'impression numérique permet d'imprimer votre livre pour un prix modeste... Et vous aurez vraiment des livres
- DEVIS GRATUIT
J'ai accepté de présenter ce devis après une longue discussion : vous pouvez donc être certains que vous ne serez pas arnaqué !
Les livres seront fabriqués !
NE CONFONDEZ JAMAIS auto-édition et les prestations décrites précédemment
Si vous optez pour un prestataire "IMPRESSION à LA DEMANDE", si vous payez pour ne pas avoir de livre : jamais vous ne pourrez participer aux salons du livre... et vous ne vendrez qu'aux personnes de votre entourage... et encore ! UNE FOIS...
Car après les frais d'envois, votre livre, même acheté avec une remise, peut vous revenir plus cher que son prix de vente...
L'idéal pour un début : 250 / 400 exemplaires, donc en impression numérique... ainsi vous réaliserez rapidement un petit bénéfice... A titre personnel j'imprime en offset, de 1000 à 2500 exemplaires



Le 21 décembre 2001, dans le journal du réseau www.ternoise.net, mon édito reprenait ce sujet ATTENTION ARNAQUE



1) Éditorial : AUTO-EDITION : V'la Vivendi... aussi !

Vivendi se lance dans l'auto-édition.

Le compte d'auteur (l'arnaque du compte d'auteur où un "éditeur" obtient les droits... quand l'auteur paye) drainant de nombreuses victimes via Internet, le marché n'a pas échappé au mastodonte de la communication... mais s'il profite de l'impression numérique, il a l'honnêteté d'être un PRESTATAIRE de SERVICES, l'auteur étant son propre éditeur, l'auto-édition quoi, clairement noté sur le site.

Bien sûr l'auto-édition n'a pas besoin d'intermédiaire à ce prix :
- le forfait Classique 150 euros : un numéro ISBN (qui est attribué gratuitement...) et deux exemplaires "gratuits" du livre... soit 75 euros l'exemplaire... super !
- le "forfait plus : 400 euros (2 623 francs) "personnalise" le livre - choix entre différentes mises en page et couvertures, cinq images, corrections orthographiques et cinq exemplaires "gratuits" du livre. 80 euros l'exemplaire (524 francs)

- d'autres forfaits aussi joyeux... quant au tarif personnalisé...

Pour le dépôt légal (qui est obligatoire) il faut payer : 30 euros
Si les livres "offerts" ne vous suffisent pas : vous pouvez commander votre livre pour 13,5 euros (88 francs).

www.auto-edition.com ne s'attriste pourtant pas de cette arrivée : c'est le terme auto-édition bénéficiant d'une communication conséquente... et ceux qui se sentiront piégés n'auront qu'à s'en prendre à leur non visite à www.auto-edition.com où un guide est en accès gratuit, où un devis gratuit impression numérique vous fait profiter de la réelle révolution de ce procédé... pour vraiment FABRIQUER des livres... sans risques financiers...

Le site en question : BOOKPOLE, que je déconseille donc... mais si vraiment vous avez besoin d'être pris en main... mieux vaut BOOKPOLE que PUBLIBOOK






Notez votre commentaire

A 20 ans Jean-Luc Petit décide d’être totalement indépendant, d’être son propre éditeur...

Lundi 9 octobre 2000, devenu Ternoise, il crée auto-edition.com

2016
Ce qu'il faut lire
sur l'auto-édition
.
AUTO-EDITION
Le guide
Le forum
Affaire au TGI de Paris
Ebooks enjeux
EBOOK le guide de l auto-édition numérique en France...
2016
Ce qu'il faut lire
sur l'auto-édition
.
Auto-edition. com : les écrivains Vivre de sa plume et non engraisser des éditeurs
Auto-édition : hymne sur un air de Jacques Brel... LA VIDEO :
La chaîne youtube des indépendances, créée par Ternoise en juillet 2016. Abonnement gratuit :