Etre vraiment indépendant Vendre des livres en papier et numériques -->
Le guide de l'auto-édition,
papier et numérique
livres essentiels

Suivant votre niveau
Roman Théâtre Essai

Livres conseillés
Auto-edition.com La boutique
Auto-édition France
La boutique

Menu clarifié

« Vous devriez arrêter de présenter l'information gratuite : vous avez été pillé sans états d'âme par des gens qui n'hésitent pas à revendre vos informations en les réécrivant plus ou moins bien.
Et comme vous êtes un peu fouillis vous perdez votre place de leader ! C'est juste un conseil !
» m'écrit Aurelie.
En l'an 2000, j'ai créé ce site, devenant ainsi le premier à présenter gratuitement la réalité du monde de l'édition du côté des écrivains, où l'indépendance me semblait déjà préférable...

Depuis, j'ai également publié des livres, "sûrement" meilleurs que leurs "concurrents"... C'est ainsi... Il y en aura d'autres, des "spécialistes" de l'auto-édition...

Pourquoi l'auto-édition ? Car un écrivain peut souhaiter "vivre libre" (ne pas être au service d'un éditeur, du genre Lagardère ou Gallimard, hommes installés dans les grandes fortunes de France ; Il existe certes des éditeurs pauvres mais soit ils se plaignent de ne pas être distribués soit sont distribués par un grand groupe...) et surtout les écrivains ont le droit de chercher la meilleure solution pour vivre des fruits de leur travail !

Le vieux monde de d'édition traditionnelle s'effondre enfin ! Malheureusement, il tient encore grâce à l'argent public, aidant les éditeurs, les libraires, et se souciant peu des écrivains...

LA VIDEO auto-edition.com (hymne auto-édition sur une musique de Jacque Brel). Agrandir.
Le guide auto-édition, papier et numérique
Lire Le guide de l'auto-édition, papier et numérique

L'auto-édition intéresserait l'ensemble des écrivains s'ils osaient... Mais les médias restent les amis des éditeurs traditionnels... Donc il faut continuer ! Nous avançons, grâce à des "partenaires" comme Amazon, Itunes, Kobo, Immateriel... Même nos livres en papier sont désormais accessibles "presque partout"... L'auto-édition, pour les écrivains dans la voie d'une oeuvre...

Si cela vous déçoit, tant pis : je ne vais pas vous promettre la méthode pour écrire un livre en 8 jours ni les bonnes adresses pour vendre 100 000 exemplaires... Si vous attendez la clé de la "réussite" du genre "achetez mes bouquins et tout sera facile", des tas de "grands spécialistes" ont du baratin pour les pigeons (il existe même le compte d'auteur !)


L'auto-édition (aucune trace de compte d'auteur), je la pratique depuis 1991. Je peux vous apporter quelques indications essentielles, surtout une connaissance de ce milieu de l'édition et des vérités pour éviter les grosses conneries et les impasses.
Avec une centaine de pages de documentation, vous obtiendrez des éléments validés par une expérience "réussie"
(Amélie Nothomb vend nettement plus que moi !) d'indépendance.


La complexité du milieu de l'édition nécessite de lire au moins un livre précis et clair !
(liste des livres - suivant vos connaissances et attentes)
Stéphane Ternoise (infos versant écrivain)

Moteur de recherche Documentation

Je n'ai pas créé auto-edition.com par hasard !
Ma vie, c'est la littérature. Je publie depuis 1991. Avec six romans, vingt-deux pièces de théâtre, des essais, des textes pour la chanson.

Catalogue littéraire
roman autobiographique ?
Le roman du show-biz et de la sagesse
roman de la révolution...
devenir écrivain
AUTO-EDITION
Le guide
Le forum
Affaire au TGI de Paris
Auto-édition : exigence de qualité.
Dans tous les genres.
Exemples : photo, roman.
CONTACT
Newsletter auto-edition.com

Le guide auto-édition, papier et numérique
Le livre complet
Fin novembre 2013, fut publié (actualisé depuis) :
Le guide de l'auto-édition, papier et numérique.

Un peu marre que "des gens" publient des guides en reprenant des informations de ce site. Y'a de prétendus spécialistes après avoir publié sur Lulu ! Avec 20 ans d'expérience (j'ai débuté à 20 ans), je pense être le mieux placé pour expliquer... Y'a des infos sur ce site mais l'essentiel est dans les livres. Papier et numérique. Tarif décent ! Ces guides se vendent mieux que mes romans... Lisez également mes romans !

Versant numérique.
Ebooks enjeux

Les vrais enjeux.
Si vous confondez
auto-édition et compte d'auteur A lire.

2014, une nouvelle étape pour la révolution numérique dans l'édition. Pour l'auto-édition.
En 2011 fut conceptualisé le livre numérique, fils de l'auto-édition.
En 2012, fut publié Le Manifeste de l'auto-édition .
En 2013, Le guide de l'auto-édition, papier et numérique.

Chaque auteur est en face d'un choix Historique : être ou non indépendant.
AUTO-EDITION.COM vous aide également à mieux comprendre la particularité de l'ebook. Le site contient de très nombreuses pages d'informations. Des documents existent également en livres Liste des livres conseillés.

La fin du livre papier ?
Durant quelques années (au moins), pour certains de mes livres, je vais continuer à proposer une offre en PAPIER "tirage de masse". Plus des impressions à la demande PROFESSIONNELLES.
Je vous conseille d'en faire de même.
Avec un imprimeur aux tarifs décents, même en auto-édition, le livre papier est encore rentable.
Je ne recommande pas les sites qui fournissent une impression à la demande sans réseau de distribution...
Devis gratuit de l'imprimeur qui imprime mes livres.

Vendre des livres...

Il faut essayer d'être présent "partout", sur l'ensemble des points de ventes où les indépendants sont acceptés...
et proposer une vente directe... papier et numérique...
Ce que je fais ci-dessous !
(il existe une page avec plus de livres, dont l'ensemble des romans Accès).

Titre du livre

Prix unitaire Papier

Quantité Papier

Prix unitaire Numérique

Quantité Numérique

Le guide auto-édition, papier et numérique

Le guide de l'auto-édition, papier et numérique
(Stéphane Ternoise)

Le gros livre (publié fin 2013 et actualisé dès nécessaire). Pour vous éditer en papier et numérique, légalement... en évitant les pièges... car ils existent !

19 euros

9.99 euros

Auto-édition autopublication : faire soi-même, être auteur-éditeur
Auto-édition autopublication : faire soi-même, être auteur-éditeur (Documentation d'aide à l'auto-édition de livres)
(Jean-Luc Petit)

12 euros

3.99 euros

EBOOK sur le livre numérique
Le livre numérique, fils de l’auto-édition
(Stéphane Ternoise)
Essai sur Le livre numérique...

15 euros

4,99 euros

Manifeste auto-édition
Le manifeste de l'auto-édition (Stéphane Ternoise)

Conceptualiser l'auto-édition, explorer son histoire, le combat des écrivains contre les marchands... Et tenter de l'organiser...

12 euros

2,99 euros

roman de la révolution...
Le roman de la révolution numérique

Le roman sixième roman de Stéphane Ternoise...

Une plongée dans les possibles et également les impasses, le grotesque de l'édition... sans oublier l'amour qui peut bouleverser la vie des écrivains...

16 euros

4.99 euros

devenir écrivain

Comment devenir écrivain ? Être écrivain ! (Écrire est-ce un vrai métier ? Une vocation ? Quelle formation ?)

LA MEILLEURE VENTE EN 2014 et 2015... Ce livre se vend plus que les romans... Etonnant... mais c'est ainsi...

11 euros

4,99 euros

Nom

Prénom

Adresse

Ville

Code Postal

Pays

Pays à sélectionner pour FRAIS ENVOI LIVRES PAPIER et CD : France FRANCO DE PORT


Téléphone (facultatif)

Mail (indispensable !)
Une facture vous sera envoyée sur simple demande ci-dessous
Tout envoi sera précédé par la confirmation bancaire du paiement...

Commentaire éventuel
500 caracts maxi
Les livres numériques sont envoyés en format PDF + ePUB (+ kindle sans supplément de prix si demande en commentaire)

A titre personnel (auteur-éditeur depuis 1991), j'ai choisi de pratiquer des prix décents (vente directe mais également distribué sur Itunes, Amazon, Fnac, Kobo...)
Je vous encourage à alimenter l'offre légale d'ebooks à tarif décent.

Stéphane Ternoise (6 romans, profitez de l'offre spéciale !)
flux des infos SUIVRE

2015
Les 5 ebooks à lire
pour comprendre l'auto-édition.
EBOOK 3 EUR 99 le guide de l auto-édition numérique en France... Publier en autopublication Kindle Amazon ou être auteur éditeur distribué sur Amazon et ailleurs Auto-édition autopublication : faire soi-même, être auteur-éditeur

Contre le lobby des éditeurs classiques...
Aurélie Filippetti, Antoine Gallimard et les subventions contre l'auto-édition
Aurélie Filippetti et Antoine Gallimard Un ebook exceptionnel.
Le forum est devenu un lieu essentiel :
Jacques Chirac est mort : le sketch sur l'attente de François Hollande
LIRE
Comment devenir écrivain ?
ebook pour devenir écrivain Enfin une analyse sérieuse
Conseil de lecture.
Pour des raisons "Historiques", de nombreux textes anciens demeurent sur cette page d'accueil.
Si vous les lisez, vous comprendrez pourquoi je n'y touche pas !
Tout ceci est de l'histoire ancienne mais c'est également avec de l'histoire ancienne que se comprend le présent.
Je ne suis pas né à l'auto-édition en 2012 !
L'essentiel du site est désormais regroupé par les liens que vous avez déjà vus...
Mais naturellement, si vous possédez patience et curiosité, n'hésitez pas à lire l'ensemble !

Vous pouvez désormais, ci-dessous, même réagir sur cette page d'accueil : les commentaires sont vérifiés avant publication (n'oubliez pas : vous êtes responsable de vos propos !)

Stéphane Ternoise


Notez votre commentaire

-- le 23 novembre 2015 à 14 : 52
écrit par Pierre Lejeune : Il y a trop de choses à lire et je manque de temps. Pourtant je ne regarde pas la télé. Je vais donc me contenter de votre livre "devenir écrivain, être écrivain"... on verra plus tard... bonne continuation... Pierre

-- le 03 avril 2014 à 10 : 40
écrit par Gregoire : recherche, pièces de theatre comique
4 hommes 8 femmes environ entre 90 et 120 mn

-- le 24 mars 2014 à 07 : 51
écrit par Thomas : le guide de l auto publication numérique
Bonjour,
Je suis bien curieux de vous lire et de voir votre expérience en la matière.
Heureusement qu'il y a encore un semblant de liberté individuelle!
Cordialement,
Thomas

-- le 11 novembre 2013 à 08 : 15
écrit par céline : j'avais lu un livre publié chez un éditeur numérique, qui concluait par la promotion de l'éditeur numérique ! Merci pour votre combat, le partage de votre expérience...
céline

-- le 15 septembre 2013 à 19 : 04
écrit par Aurélie : vous devriez arrêter de présenter l'information gratuite vous avez été pillé sans états d'âme par des gens qui n'hésitent pas à revendre vos informations en les réécrivant plus ou moins bien. Et comme vous êtes un peu fouillis vous perdez votre place de leader ! C'est juste un conseil !

-- le 26 mai 2013 à 16 : 29
écrit par texte piece 4 femmes :
bonjour,
je recherche un texte de theatre pour 4 rôles feminins, dans le cadre de notre association theatre.

avez vous des textes à nous proposer?

Bien cordialement

emmanuelle

-- le 25 décembre 2012 à 11 : 50
écrit par nadine faure : Je cherchais comment éditer mon livre et de vraies informations sur l'édition à compte d'auteur comparée à l'auto édition gratuite. Je ne vais donc pas publier à compte d'auteur, ça c'est certain ! j'ai bien envie de devenir auto editeur !

-- le 15 décembre 2012 à 12 : 24
par nadine : merci stéphane pour votre engagement, pour ce que vous avez fait pour essayer de sortir l'auto-édition de l'impasse où elle se trouvait, pour encourager à un maximum de qualité, à une démarche professionnelle. Certains ont découvert l'auto-édition en 2011 et pensent tout savoir parce qu'il ont "publié" chez lulu ! Ils ne savent rien de l'auto-édition réelle, du vrai parcours d'écrivain que c'est, d'être son propre éditeur.

Un livre auto-édité :
exemple de livre en autoedition en 2010 recto du livre

En 2010, un ouvrage auto-édité était remarqué dans la dernière sélection du prix Renaudot.
Marc-Edouard Nabe avait choisi de s'auto-éditer, de ne plus partager la part du gâteau avec le microcosme de l'édition.

trait de présentation
Depuis plus d'une décennie j'invite des écrivains reconnus, comme Michel Houellebecq ou Philippe Djian, a claquer les portes de l'édition classique, a réaliser un séisme dans le monde de l'édition...
Auto-édition a ne pas confondre avec compte d'auteur, que depuis toujours je déconseille (ce qui m'a même valu un procès... heureusement gagné !)
Stéphane, parfois écrivain.

Auto-edition : une alternative à l'édition bloquée en France (et ailleurs !) :
Un site militant avec les formalités gratuites pour être son propre éditeur. Depuis l'an 2000.
Aide et conseils : expériences d'écrivains et devis gratuit imprimeur. La littérature en France peut être indépendante.
Avec l'annuaire des auteurs écrivains autoédités.
(l'auteur éditeur a besoin d'un imprimeur : la meilleure proposition du net retenue par l'écrivain indépendant webmaster... à comparer avec celle de l'imprimeur près de chez vous !)
(l'auteur éditeur n'a besoin d'intermédiaires)

trait de présentation

Formalités et démarches. Et même parfois : livres à gagner.
Des écrivains, en France, choisissent la liberté d'être leur propre editeur, souhaitent vivre de leur plume... EN TOUTE INDEPENDANCE... autopublication sans intermédiaire
PEU EN VIVENT... Les médias "traditionnels", le plus souvent, les censurent. Par facilité ou destin lié à des organismes installés.
Etre indépendant exige une démarche professionnelle, cohérente, une attention extrême au fond et à la forme...

Pour l'HISTOIRE : aucune modification à l'AFFAIRE Publibook (société pratiquant le compte d'auteur) contre le webmaster de ce site indépendant préconisant et expliquant l'auto-édition.
L'ensemble des propos (autres que les commentaires sur le jugement naturellement) furent écrits avant le 7 décembre 2009.
Vous y trouverez des explications, parfois la colère, parfois l'indignation...
Cela vous permettra aussi de suivre ce que fut ma vie durant cette période.
Pour ceux qui ça intéresse !

Du fait de cette assignation au Tribunal de Grande Instance de Paris, cette page est encore plus brouillonne qu'avant... mais la vérité (ce qui fut) exige de n'y point toucher. Ainsi l'Histoire pourra juger...
Juin 2009 : L'audience de plaidoirie est fixée au 15 juin.... Est-ce enfin la fin de cet HARCELEMENT JUDICIAIRE ?

Janvier 2009 : ça continue... le site aimerait bien pouvoir revenir à une présentation AUTO-EDITION et moi me consacrer à la littérature... mais Publibook a demandé un délai à la justice... La prochaine audience est fixée au 9 mars 2009.
L'Histoire jugera aussi ? Un jour il faudra raconter. Un jour des universitaires se pencheront sûrement sur ce dossier...

Avril 2008 : PUBLIBOOK ne s'est TOUJOURS pas excusé et continue sa PROCEDURE en multipliant les mensonges - il a même voulu m'attribuer une phrase présente sur le forum d'un grand mensuel ! Puis que j'avais reconnu qu'elle était sur un de mes sites... alors qu'elle est sur le forum d'un grand mensuel (je l'ai donc fait constater par huissier - ils veulent me ruiner ?).
Pourquoi ces gens-là mentent ? Pourquoi cette procédure ? Qui est derrière cette procédure ?
J'ai confiance en la justice mais les médias semblent bizarrement regarder ailleurs... Le "Petit Futé" aurait-il de nombreuses relations ?
Si vous aussi vous êtes scandalisé, indigné, réagissez, agissez !
J'écris car je suis indigné par le comportement de PUBLIBOOK. Mais ils me font perdre du temps (et Sénèque n'aurait jamais signé avec eux !... je suis quand même le propriétaire de seneque.info donc je peux le faire parler... je l'ai lu, messieurs de Publibook, et vous ? !)

Vous aussi, soyez votre propre éditeur.
Pour cela, il suffit de respecter la légalité telle que décrite sur ce site.
Et trouver un BON IMPRIMEUR.
Pour vous y aider, je vous propose de réaliser un devis gratuit de l'imprimeur qui imprime mes livres PAPIER (oui, le papier existe encore !).

Vous pouvez aussi préférer ne plus fabriquer de livres en papier dos carré collé et vous lancer dans le livre numérique. Une suite naturelle de l'auto-édition historique.

La pétition... non pas pour l'Affaire auto-édition.com
Le site peut revenir à l'Essentiel : l'auto-édition.
Alors, pour demander à Michel Houellebecq de rejoindre l'auto-édition
(après son prix Goncourt il peut ainsi réaliser un séisme historique dans l'édition )


Ce site appartient désormais à l'Histoire du web :

Le 26 juin 2007 j'ai été assigné au Tribunal de Grande Instance de Paris, suite à l'exigence de la suppression d'une page de ce site (et l'une du webzine gratuit), par Publibook, société réclamant ma condamnation au versement de 366 000 euros.

Le 7 septembre 2009 le Tribunal de Grande Instance de Paris a rendu son jugement.
Le 13 janvier 2010 un huissier de justice a signifié la décision à Publibook qui disposait d'un mois pour faire Appel.

Plus d'informations : résumé Affaire Publibook contre Ternoise

Stéphane Ternoise.


Informations sur l'auto-édition :

LE MENU Du Guide de l'AUTO-EDITION.


Vous pouvez Recevoir PAR MAIL ces formalités de l'auto-édition où il est écrit NE PAYEZ JAMAIS UN EDITEUR... (et c'est gratuit ! Le but du webmaster n'est pas de faire du fric sur les auteurs mais d'informer !
Même si l'information dérange des gens qui vivent de la naïveté des auteurs.)

Comment SOUTENIR - Plus d'informations (encore d'actualité après le jugement... voir la perte financière)

J'avais noté en 2007 :
Je viens d'écrire un sketch sur cette affaire
(PUBLIBOOK veut mettre TERNOISE en prison, avec des oeufs...)
donc ça va mieux !...
(dimanche 8 juillet 2007)

le livre en autoedition en 2010 verso du livre
Un Menu
du site.

livre autoedité en 2010 par stéphane ternoise
Commentaire sur le forum : le Kindle est une...
Lecture et commentez.

PUBLIBOOK « activité d’édition à compte d’auteur » réclame 360 000 euros de préjudice au webmaster indépendant de ce site indépendant

Je ne suis pas le premier à conseiller aux auteurs : NE SIGNEZ JAMAIS un contrat avec une société pratiquant le COMPTE D’AUTEUR.
Pourtant EDITIONS PUBLIBOOK m’attaque, exigea la suppression de toute critique du COMPTE D’AUTEUR. Enjeu : l’information.
Déconseiller EDITIONS PUBLIBOOK (comme les autres prestataires - j'ai juste parlé d'eux plus précisément car ils faisaient de la pub à la télé ce qu'aucun compte d'auteur n'avait fait avant eux) est un devoir de chroniqueur indépendant, chantre de l’auto-édition (qui respecte les éditeurs qui versent des droits d’auteur et ne demandent pas un centime aux auteurs).
« NE PAYEZ JAMAIS UN EDITEUR » est le résumé fondamental de cette position.
EDITIONS PUBLIBOOK ne cache pas pratiquer le COMPTE D’AUTEUR. Alors comment pourrais-je conseiller EDITIONS PUBLIBOOK ?
Diffamation ? OU INFORMATION ?
Merci aux grands médias de se positionner sur le sujet. EDITIONS PUBLIBOOK attaquerait
Le Monde, MARIANNE, Le Nouvel Observateur, Charlie Hebdo, France-Inter, Le Point, L’Express, Bernard Henry Lévy, PPDA, Dominique NOGUEZ , Loïc Le Meur... ?

Mercredi 25 juillet, un résumé :
Le monsieur Olivier Petot, de la société de compte d’auteur PUBLIBOOK, m’a d’abord envoyé des mails, dont le résumé le plus perspicace me semble « donne-moi ton blouson ou je te casse la gueule ».
Naturellement, plus policé, long, technique, truffé de faute d’orthographe et incohérences.
Je devais supprimer des pages qui avaient le tort d’être visibles via une recherche par GOOGLE ! Des pages où apparaissait PUBLIBOOK, qui n’a jamais contesté le moindre contenu mais elles devaient DISPARAITRE. Exigence du monsieur qui se voulait exigeant.
Naturellement, un droit de réponse leur était accordé comme l’écoute pour toute demande de modification : NON, les pages devaient DISPARAITRE.
Offenses, insultes à mon travail indépendant.
J’ai demandé une confirmation par lettre recommandée, tant les demandes étaient incohérentes. Oui, tout DOIT DISPARAITRE.
Et comme je n’ai pas donné mon blouson (comme je ne me suis pas agenouillé devant ces gens-là... il faut vous dire, que chez ces gens-là, on menace...) j’ai reçu une ASSIGNATION devant le Tribunal de Grande Instance de Paris avec réclamation de 366 000 euros.
L’assignation de Michel Houellebecq, à 190 000 euros, est pulvérisée.
Ces gens-là pensaient peut-être que j’allais aller pleurer à leur porte ? (tenez, v'la mon blouson, et ma chemise, mes chaussettes et le reste... - Traduction : et je vous fais de la pub, j'écris que PUBLIBOOK c'est mieux que GALLIMARD, que le compte d'auteur c'est génial...)
Pour la première fois de ma vie j’aurai un avocat.
Et j’espère que de nombreux journalistes, internautes, webmasters, vont se mobiliser.
Comme la diffamation est éteinte (les faits reprochés remontent à 2002 !), Publibook m’attaque en « dénigrement systématique ».
Tout le monde doit trembler devant des sociétés qui combattront l’information ?

Vendredi 13 juillet 2007... Quelqu'un a osé le "bon conseil" !!!... Je vous note (je ne lui ai pas répondu, quand même):

Il me semble que vous pourriez :
- Discuter avec Publibook, leur proposer de retirer leur plainte pourvu que vous ne mentionniez plus leur marque sur votre site,
- A l'horizon de quelques mois, reconstruire un site sur d'autres bases, qui combattra ce que vous dénoncez selon une autre approche sans doute encore plus efficace.

Couche-toi Ternoise ! Insulté par monsieur Olivier Petot, Directeur de la diffusion, Editions Publibook, il faudrait qu'ensuite je me couche ! C'est peut-être bien avec cette espérance que PUBLIBOOK m'a assigné !...
OUI, insulté par monsieur Olivier Petot (lisez ses mails à ce salarié adepte des fautes "d'hortografes" et des exigences)...
Offenses et insultes, que son exigence de supprimer des pages, donc sa négation de mon travail de chroniqueur, analyste, interviewer. Prié de s’humilier !
Exiger d’un écrivain, d’un critique qu’il s’humilie, c’est l’offenser, l’insulter.
Ce monsieur Olivier Petot, Editions Publibook, ne s'est pas encore excusé. Sa direction non plus. VIVRE DEBOUT chantait JACQUES BREL.




Mi 2002, M. Jacques Boucher, Président Editions Publibook, avait reconnu (après une menace de procès) qu’il n’y avait aucune diffamation dans mes propos sur ce site (il ne m’avait envoyé aucune phrase relevant de la diffamation), que l’interview de M. François Akel pour le mensuel en ligne LE WEBZINE GRATUIT était une interview professionnelle, honnête, d’un auteur québécois en conflit avec son éditeur français. M. Jacques Boucher n’avait pas souhaité profiter de son droit de réponse.

Fin 2006, M. Olivier Petot, Directeur de la diffusion, Editions Publibook, a exigé la suppression d’une page sur ce site et la suppression de la page avec l’interview sur lewebzinegratuit.com ! (qui plus est, ces pages ne concernent pas uniquement Publibook !)

Pourquoi le directeur de la diffusion exige la suppression d’informations quand le Président de la même société n’a quatre ans plus tôt su pointer aucune trace de toute diffamation, quand depuis quatre ans ces informations n’ont suscité aucun commentaire des Editions Publibook ?

J’ai d’abord cru à un canular. J’ai donc demandé une confirmation des exigences farfelues par lettre recommandée.
Mais non : il exigeait. Menaça même d’un « un courrier d'avocat. Première phase d'une procédure qui pourra aller plus loin. » .
S’il m’avait écrit poliment « telle phrase nous semble fausse, merci de bien vouloir la rectifier » , j’aurais naturellement regardé cette phrase avec attention. Mais non, il fallait SUPPRIMER TOUT : Editions Publibook déniait à mon travail tout droit d’exister ! J’ai ressenti cette exigence comme une insulte, un mépris, une tentative d’humiliation.
Si j’acceptais, Editions Publibook me demanderait quoi ensuite ? De faire leur pub ?
Editions Publibook souhaitait vouloir pouvoir affirmer « voyez comment le chantre de l’auto-édition, l’écrivain indépendant qui se dit de référence, s’est couché devant nous » ?
Parce que je vis à Montcuq je suis un sous-citoyen ? Qui n’a même pas le droit d’informer, d’analyser le compte d’auteur ?
Je ne me suis pas couché, prosterné devant M. Olivier Petot. Je n’ai jamais reçu de courrier d’avocat.

Mi 2007 : Editions Publibook veut donc m’envoyer en prison. Editions Publibook se présente bien en « activité d’édition à compte d’auteur » et demande au TRIBUNAL de GRANDE INSTANCE de Paris de me condamner à 360 000 euros de préjudice ! + 6000 euros de frais irrépétibles.
Je suis indigné, blessé, perturbé, je n’arrive plus à travailler au roman qui devait sortir en fin d’année.
Oui 360 000 euros de préjudice, obtenu après un calcul abracadabrant, qui m’attribuerait en quatre ans 570 contrats perdus (soit autant que les contrats signés après tracking GOOGLE... si j'ai bien compris !) « la valeur moyenne d’un contrat est de 316,31 euros HT soit une perte de chiffre d’affaires pour 570 contrat de 180.296 euros HT.
Ces 180.296 euros HT représentent une perte de marge nette pour l’entreprise »
.
100% de marge ! (Publibook multiplie par deux pour obtenir les 360 000, au nom des bénéfices sur les livres !)
Ainsi, auteurs, sachez que le chiffre d’affaires est marge nette pour Editions Publibook.
J’ai toujours conseillé aux auteurs de s’interroger sur le travail fourni en contrepartie de tout paiement. Je conseille donc toujours aux auteurs de ne pas payer s’il n’y a aucun travail en contrepartie de leur paiement. C’est de la diffamation ?

Vendredi 29 juin, 3h30 (du matin, oui, je dors toujours très mal)



DANGER, ATTAQUE sur la liberté d'expression. PUBLIBOOK attaque, veut envoyer en prison le webmaster de ce site

Tu faisais quoi, toi, quand ils ont limité le droit d'expression, le droit à l’information, sur internet ?

Je suis encore loin de la sérénité.
J’ai très mal dormi ! Rendez-vous à 11 heures au Tribunal de grande Instance de Cahors pour demander l’aide juridictionnelle.
Publibook se présente en activité d’édition à compte d’auteur et réclame 360 000 euros de préjudice !
+ 6000 euros de frais irrépétibles

Après un raisonnement que je considère abracadabrant.

Cette nuit je me suis demandé pourquoi ! Alors qu’il s’agit d’opinions (exprimées depuis des années d’ailleurs, acceptées par Publibook au temps de leur mise en ligne) et non de diffamations.
Comment peuvent penser ces gens-là ? Bon : ils semblent vivre pour le fric et ne pas respecter une liberté fondamentale en France : le droit d’expression.
Mais la méthode, elle, pourquoi ? Pourquoi cette haine, cette hargne ? Jusqu’à prétendre « le propos est parfois délirant »
- Ils espéraient qu’à la réception de cette procédure je tombe d’une crise cardiaque dans les bras de l’huissier ?
- Ils espèrent mon suicide ? Se sont renseignés ? Se sont dit son père s’est suicidé, s’il en fait de même, nous pourrons prospérer sans contrariété ?
- Ou tout simplement, Publibook sait que son concept peut prospérer uniquement si aucune information n’éclaire les internautes ?
Un harcèlement judiciaire pour décourager toute velléité d’information ?
(Publibook avait attaqué Le Calcre... et maintenant se prévaut d’être bien noté par Audace... publication de qui vous savez !)
Des informations, une opinion, et non de la diffamation !

NE PAYER JAMAIS UN EDITEUR est un slogan que je proclame depuis des années.
J’ai par ailleurs toujours accordé un Droit de Réponse à Publibook, je leur ai même proposé une INTERVIEW. Ils ont refusé : ils semblent désormais CONTRE L’INFORMATION. Après avoir reconnu mon statut de média, mon droit d’analyse, de critique !

PUBLIBOOK ne conteste aucune information mais exige la suppression de toute information !

Envie de vomir (maintenant, durant la saisie, 17 heures, ça va mieux !).

Significatif, je notais un jour : Janvier 2008 : rien à voir avec Publibook : ce site, comme la majorité des sites Ternoise est à vendre (il se peut même que je quitte la France)

Pour rappel :
Stéphane Ternoise : auteur-éditeur depuis 1991. Même pas Rmiste ! Vivant de sa profession libérale sans subvention ni aide sociale. Un smicard du livre mais indépendant.
Aussi auteur de chansons (mais au Burkina Faso, les droits sont encore en Francs CFA !)
Stéphane Ternoise ne peut pas être « un concurrent de Publibook » car il s’est toujours opposé à toute forme de compte d’auteur.
L’édition, c’est « un éditeur classique » (qui verse des droits d’auteurs sans avoir réclamé un centime à l’auteur) ou l’auto-édition.


366 000 euros, ça fait combien d'année de prison ?

"Je m'inquiète pour le jour où, dans 10 ou 15 ans, ma fille me demandera: Papa, tu faisais quoi quand ils ont censuré la liberté de la presse sur Internet ?" s’exclamait déjà Mike Godwin voici quelques années
mercredi 27 juin 2007.

AUTO-EDITION
formalités
(guide pratique)

PAR CHAPITRES

DEBUT : Protéger une oeuvre écrite
Les Différentes formes d'Edition
Pourquoi être aussi éditeur
Avant l'édition ISBN...
Le choix d'un imprimeur
Formalités légales après l'édition
DEPOT LEGAL
URSAFF
IMPOTS

(La vente de livres par éditeur) Auteurs références
Histoire de l'auto-édition
Choisir son imprimeur

Annuaire SITES auteurs auto-edités

Consulter
Ajouter votre site
Sites internet EDITEURS EDITION

DIVERS

Les Annonces Gratuites
Acheter des livres (nouveautés et anciens)
Prix littéraire (et salon du livre)
Les partenaires artistiques
Les partenaires commerciaux

Stéphane TERNOISE
créateur du site REFERENCE et AUTEUR INDEPENDANT
Auto-éditer un livre ce n'est pas se condamner à l'anonymat... comme les médias dits CLASSIQUES ouvrent difficilement leur porte aux auteurs auto-édités... je suis DEVENU MEDIA... Naturellement, ma liberté de ton, mon indépendance, mes conseils peuvent déranger. J'écris : ATTENTION... Arnaques... j'écris : NE PAYEZ JAMAIS CERTAINS "EDITEURS" ou prestataires de Service... PUBLIBOOK demande la suppression de cette page
Un hymne à l'auto-édition (chanson)








auto-edition .com : Le site du contact direct écrivains lecteurs
L'auto-édition est l'avenir de l'édition (Stéphane Ternoise, en 2002, page 50)

Attention : des pages sur le web présentent l'auto-édition d'une manière inquiétante... parfois effrayante (fiscalité) souvent fausse (législation... nul besoin d'inscription à la chambre de commerce ni URL SARL ou SA... l'auteur-éditeur peut simplement se déclarer TRAVAILLEUR INDEPENDANT... sans charges fixes URSAFF avant bénéfices !...) ; d’autres sites entretiennent la confusion avec le compte d’auteur (je dis NON sans ambiguïté à tout compte d’auteur).
Ce site vise à FAIRE LE POINT, vous donner LE PLUS D’INFORMATIONS POSSIBLES (mises à jour grâce à l’expérience de chacun)... après, si vous choisissez une autre voie... ne soyez pas surpris...
Totale Cohérence : ne payez jamais un éditeur ; si un éditeur vous propose de vous éditer en vous versant des droits d'auteur, accepter est compréhensible MAIS s'il vous demande de l'argent ou / et d'acheter vos propres livres, je vous déconseille d'accepter

NOUVEAU : recevez (fichier classique, format texte) GRATUITEMENT NATURELLEMENT toutes les formalités de l'auto-édition
EN PLUS DES INFOS DE CE SITE : Vos questions... tout le monde peut profiter des réponses...
REPONSES AUX QUESTIONS DES INTERNAUTES DANS LA DOCUMENTATION envoyée par mail

Votre adresse e-mail

L'impression numérique permet d'être son propre éditeur sans risque financier...
Stéphane Ternoise a retenu un imprimeur... et imprime désormais chez lui... comme de nombreux auteurs...
Naturellement vous pouvez imprimer AILLEURS et présenter votre livre ici ! MAIS PROFITEZ DE SON DEVIS GRATUIT !... vous êtes déjà informés de la qualité !
Un espace PROFESSIONNEL vous permettra de gérer vos différentes demandes (quantités, format...)
L’inscription et les demandes de devis sont NATURELLEMENT GRATUITES...
ACCEDER à la demande devis gratuit

Décembre 2005 Absence surprenante ? dans le DICTIONNAIRE CULTUEL en Langue Française d'Alain Rey, pourtant auto-édité par Le Robert

page Lire, mars 2005 Quand Stéphane Ternoise et LIRE sur la même longueur d'onde !...

page ATTENTION aux PUB dans les journaux (pour le compte d'auteur)

L'auto-édition est victime des distorsions de concurrence : Le point sur les subventions et la politique culturelle en France.

Tout est GRATUIT... et en plus des livres OFFERTS
Seuls les salons du livre et la presse locale permettaient à l'auteur et aux lecteurs de se rencontrer... Grâce à Internet cette rencontre devient vraiment possible.



Sommaire le plus descriptif possible (je vous conseille de demander la version mail des informations et de l'étudier tranquillement, en l'imprimant si possible)
Différentes formes d'Edition (éditeur dit classique, compte d'auteur ET AUTO EDITION) - Pourquoi être aussi éditeur (définition de l'auto-édition à ne pas confondre avec d'autres pratiques...) - La composition du texte (un travail professionnel est indispensable) - Avant l'édition ISBN... (ce qu'il faut faire) - Le choix d'un imprimeur (avec le DEVIS GRATUIT) - Formalités légales après l'édition (DEPOT LEGAL - URSAFF - IMPOTS) - La vente (vendre pour ne pas perdre d'argent... vendre pour en vivre) - Faire soi-même : la réponse (préface d'un livre publié en 1997... déjà ! ) - Auteurs références (écrivains) - Histoire de l'auto-édition (petite) - informations (générale) - impression numérique (avenir avant le tout numérique - viva le tout numérique à cinq euros LE LIVRE... )


IL EXISTE !!! UN Média indépendant, gratuit, avec plus de 81 000 abonnés, qui parle des livres auto-édités : Le Webzine Gratuit (mais aussi, toujours sans langue de bois, de la chanson, de la politique, d'internet...)

autoédition en France  - Drapeau de la France autoédition en Belgique - Drapeau de la Belgique autoédition en Suisse - Drapeau de la Suisse

LIVRES A GAGNER
CLIQUEZ SUR COUVERTURE pour info et participation
JEU GRATUIT LIVRES A GAGNER



Si vous envoyez 3 livres à : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 MONTCUQ
(FRANCE)
ces livres seront offerts aux internautes. Et ainsi votre livre sera aussi présenté dans la partie *LIVRES OFFERTS* du site, et votre livre pourra faire l objet d une mise en valeur particulière...








En France, qu'un écrivain vive de sa plume n'est pas dans la tradition ... les éditeurs, les distributeurs, vivent du travail de l'écrivain... et peu d'auteurs perçoivent des éditeurs classiques un revenu supérieur au SMIC... (l'écrivain vit d'une profession annexe, souvent journaliste, prof... ou retraité !)
Entre l'auteur et les lecteurs, de nombreux intermédiaires...
L'auto-édition, c'est l'auteur qui est son propre éditeur (parfois en passant par une association, le plus souvent en nom propre)...

Toutes les formalités EN ACCES GRATUIT... J'avais payé 220 francs à une association pour obtenir 2 pages de formalités !!!... A une association des auteurs autoédités (évitez...)
PARTAGER LES EXPERIENCES EST LE MEILLEUR MOYEN DE CONTRIBUER AU DEVELOPPEMENT DE L'AUTO-EDITION...

Ayant Publié un guide de l'auto-édition, En 1998
Faire soi-même, être auteur-éditeur : les démarches
documentation d'aide à l'auto-édition de livres

2-9506158-4-8

LES INFORMATIONS DE CE SITE, SONT LA COPIE ACTUALISEE DE CE LIVRE
Copyright : Stéphane Ternoise




LES ECRIVAINS DANS LA RUE...

c'était un projet... (depuis c'est ILS VEULENT M'ENVOYER EN PRISON !) je notais alors : quelques auteurs seulement m'ont contacté pour le réaliser...
Le projet sera à structurer...

Le temps d'une semaine, être présent sur des milliers de marchés...
Pour vendre dans la rue, il suffit d'une autorisation préfectorale, aucun droit d'inscription...
Une grande opération nationale, pilotée par www.auto-edition.com... quand ?
attentes de réponses, vos réponses... cette opération sera aussi l'occasion de présenter l'auto-édition aux médias...
(était prévu : création d'associations régionales associées à l'association nationale...)




Pourquoi des publicités sur le site ? Pour permettre de vous offrir des livres... pour permettre la GRATUITE... MAIS j'ai essayé de les rendre discrètes...
JEUX / CONCOURS dont LOTERIES millions à gagner sans engager d'argent : LISTE
ANCIEN EDITO EDITO 2004


A 20 ansJean-Luc Petit décide d’être totalement indépendant, d’être son propre éditeur...

Lundi 9 octobre 2000, il crée auto-edition.com
Depuis : utilisation du pseudonyme STEPHANE TERNOISE

-*-*-*-CADEAUX DU WEBMASTER... et aussi écrivain près de Cahors dans le Lot (bonjour à messieurs Marc Lecuru ET Jean-Marc Vayssouze !... et même Gérard Miquel l'invalidé de 2011 toujours au poste en 2012) -*-*-*-

Je crois, en plus !, en l'avenir de l'édition numérique... -*-*-*-

Des livres numeriques gratuits

- Acheter des livres

LIVRES ANCIENS :

Page conseils en achat de livres


CONTACT de STEPHANE TERNOISE (MAIL et POSTAL) via CONTACT du menu.
Copyright : auto-edition.com octobre 2000 - date du jour 2012 / Jean-Luc Petit
Il doit en rester ! Si vous croisez des fautes d'orthographe, signalez-les page CONTACT. C'est terrible un écran ! Et je n'ai pas le temps de tout imprimer.

Annonceurs qui ne sont pas gérés par le site, donc aux propositions peut-être en opposition TOTALE et RADICALE à l'auto-édition. Soyez prudents.

Le guide pour éditer des livres : édition papier et ebooks désormais.
Qui est mis en cause, qui n'est pas d'accord, a naturellement un droit à un droit de réponse conformément aux lois en vigueur en France (ne demandez pas plus) !!!

En 2011, rien de nouveau ? Si, le slogan :
Auto-edition. com : les écrivains
Vivre de sa plume plutôt qu engraisser des éditeurs


A la une 2012, vous pouvez considérer que c'était précipité : 2012 sera, en France, l'année de la révolution numérique dans l'édition.
Comme je l'ai écrit dans un ebook au titre devenu presque célèbre le livre numérique, fils de l'auto-édition, l'indépendance est possible, préférable même pour les écrivains.

Mentions légales auto-edition.com (c'est préférable désormais !):
auto-edition.com fut déposé le 1er octobre 2000. Mais ce ne fut pas mon premier site.
Le Propriétaire du domaine est JEAN-LUC PETIT
Dont le nom commercial est déposé, ainsi que le pseudonyme : Stéphane Ternoise
Le numéro de siret de l'auteur en profession libérale auteur-éditeur : 423 344 191 00014
Adresse (base siren) : BP 17 - 46800 Montcuq - France

Hébergement auto-edition.com :
NFRANCE CONSEIL
4 Rue JF Kennedy
31000 TOULOUSE - FRANCE
Dont le téléphone vous est fourni : Tel +33 5.34.455.500
Stéphane Ternoise ne sait pas répondre au téléphone !... Aux personnes qu'il n'a pas l'honneur de connaître... Sinon je m'exprime parfois correctement en français !
Les informations "de base" furent reprises un peu partout...
Mais cette expérience permet d'avoir "un tour d'avance"...

Etre indépendant Vendre des livres
Auto-edition.com
En ligne depuis l'an 2000.
merci de votre visite, Stéphane Ternoise
victoire auto-edition contre les éditeurs

auto-edition formalités gratuites auteur être editeur littérature en France

Auto-edition.com Info en 1 clic
2016
Ce qu'il faut lire
sur l'auto-édition
.
Auto-edition. com : les écrivains Vivre de sa plume et non engraisser des éditeurs